Alphonsine Kalume part favorite pour le poste du président de la cour constitutionnelle.

Sauf changement de dernière minute, le successeur régulier de Benoît Lwamba sera connu ce mardi 20 avril 2021, sur demande du président a.i, Évariste Mwata Funga Prince.

A la plus haute juridiction du pays composée de 9 juges dont 8 hommes et une femme, les indiscrétions ne cessent de rapporter que la seule femme de cette équipe dirigeante de la cour constitutionnelle, Alphonsine Kalume serait le choix proposé du chef de l’État.

Sans se voiler la face, connaissant la pondération décisionnelle qu’a cette cour, à noter, présidé à même le conseil supérieur de la magistrature, avoir le dernier mot quant aux résultats des élections législatives et présidentielle, avoir la prérogative de juger le chef de l’État et le premier ministre, sans doute, il en va de l’intérêt du chef de l’État de peser de son poids pour que ça soit la personne en qui il a confiance pour l’élever à ce poste, quoique respectant le principe de séparation de pouvoir.

Bon à savoir, la pressentie présidente de la cour constitutionnelle est magistrate de carrière, ancienne conseillère à la cour suprême de justice et au conseil d’État, juge constitutionnelle depuis le 17 juillet 2020.

Faire confiance a un tel parcours, serait une première, louable et octroyant à la femme la place de choix tel que voulue par la constitution et réclamé par elle même depuis un bon bout de temps.

Kevin-César Akalefa

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche #Respecte Moi
To Makeupé
Affiche 4e Edition – Kinshasa Strong Ladies
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières