Com Exkluziva

Les femmes de Bukavu s’inquiètent du séjour prolongé de la procureure Marie-Josée Ibalayam à Kinshasa

Les raisons du séjour prolongé à Kinshasa de la procureure générale près la cour d’appel de la Province du Sud-Kivu Ibalayam Marie-Josée ne sont toujours pas connus.

Plus de deux mois qu’elle est absente de son cabinet de travail à Bukavu, certaines indiscrétions parlent d’une mission ou carrément elle a été rappelée par le pouvoir de Kinshasa.

Les organisations féminines locales, premières bénéficiaires des prestations de cette première femme procureure générale du Sud-Kivu font connaître leur inquiétude au sujet de cette absence prolongée.

‹‹ On s’inquiète de son absence. Tous les efforts entrepris pour entrer en contact avec la concernée sont restés vains. Il n’existe pas d’accusé de réception d’une quelconque lettre portant sa suspension ni sa révocation ›› s’exprime Annie Nabintu, mère d’une fille victime de violences conjugales dont le dossier d’accusation fait du surplace depuis quelques temps.

Défenseure des droits de femmes oubliées et opprimés, Ibalayam Marie-Josée, s’est vite démarquée par son implication dans les affaires concernant les femmes victimes de violences sexuelles et celles basées sur le genre dès sa prise de fonction comme procureure générale de Bukavu en 2020. Elle s’est aussi impliquée dans l’instauration de l’État de Droit et dans la lutte contre l’impunité, la mafia organisée au sein de l’administration judiciaire, les multiples spoliations des maisons de l’État etc.

La procureure générale aurait, d’après certaines sources, initiée et ouverte un dossier disciplinaire contre 3 magistrats dans une affaire qui a choqué certaines sensibilités au point d’alerter le pouvoir de Kinshasa.

D’aucuns pensent qu’elle serait d’un apport sérieux dans la résolution de la crise à l’Est du pays, en ce moment de l’État de siège décrété en IIturi et au Nord-Kivu, d’où sa présence à Kinshasa.
Le savoir-faire de Ibalayam Marie-Josée est peut-être requis dans le processus de démantèlement des forces obscures qui enveniment cette partie du pays.

La chose évidente est que la procureure générale du Sud Kivu traine une expérience avérée dans la gestion des dossiers de l’Est du pays.

PourElle.info/Femme d’Afrique magazine

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières