Jeunes Femmes/DYNAFEC : Implication et   appropriation du Processus électoral

Les jeunes de la Dynamique Nationale des Femmes Candidates, DYNAFEC, Département de la Jeunesse a organisé ce lundi 07 Novembre 2022 à Kinshasa, une grande matinée politique de Sensibilisation des jeunes femmes congolaises, sur le thème, «  L’implication et l’appropriation du processus électoral par la jeune femme congolaise ».

Dans le mot de bienvenue, Déborah Kakesa du département jeunesse de la DYNAFEC a remercié tous les participants à cette matinée de sensibilisation, d’une importance capitale sur  le processus électoral en cours.

Faisant suite, Marie Josée Ntshaykolo, Coordonnatrice du Programme Voix et Leadership des Femmes,VLF, a circonscrit le cadre d’appui de sa structure aux activités de la DYNAFEC, dans la mesure où le Projet VLF a trois axes essentiels, à savoir la participation des femmes en politique, l’inclusion et le renforcement du pouvoir des femmes.

La Coordonnatrice Adjointe de la DYNAFEC, Yvette Tembo a eu des mots justes ,pour remercier tous les partenaires qui ont volontairement accepté d’appuyer ce programme de sensibilisation des jeunes femmes de la Dynamique Nationale  des Femmes Candidates, en l’occurrence, Voix Leadership des Femmes ( VLF),Centre Carter et l’ Ambassade du Canada.

Au chapitre des exposés, il y en a eu quatre : «  Situation et condition actuelle de la jeune femme dans les partis et Regroupements Politiques » avec Déborah Nyamugabo Interfédérale du Parti PNEC ; «  Jeune femme et élection » exposé de Ruth Mbuyi, Présidente du Département Jeunesse/DYNAFEC ; Joséphine Ngalula, Membre de la Plénière de la CENI a exploité le thème «  Outils Genre de la CENI et leurs incidences sur la promotion de la femme dans le processus électoral congolais » ; et enfin l’Expert de l’Onufemmes Pacifique  Nkunzi a clairement expliqué «  les innovations Genre dans la loi Électorale et ses mesures d’application : comment consolider les acquis ? ».

Dans l’ensemble, la Présidente du Département Jeunesse/Dynafec, Ruth Mbuyi a montré aux jeunes femmes congolaises qu’il y a beaucoup d’opportunités  pour les jeunes, de participer aux différents scrutins ,et à tous les niveaux. Elle a relevé deux obstacles, qui fait à ce jour que nous occupions la 163e position mondiale en matière de représentation des femmes : d’abord, la domination des hommes, ensuitr la peur et l’hésitation des femmes elles mêmes à s’engager en politique.  C’est pour cette raison que Ruth Mbuyi a précisé les objectifs de cette matinée, pour corriger la donne : «    s’approprier et s’impliquer dans le processus électoral », ce sera une façon de lutter contre la carence des femmes candidates ,lors des échéances électorales prochaines.

Le débat a été intéressant, les participants ont voulu, à travers leurs interventions s’imprégner davantage des innovations dans la nouvelle Loi Électorale, et ont exprimé leur souci à la Dynafec, d’avoir de pareilles sensibilisations, même  dans les coins les plus reculés.

Joséphine Ngalula, Membre de la CENI, a terminé son mot, en  invitant la jeunesse de la DYNAFEC que dirige la Coordonnatrice  Carine Kanku, à « s’enrôler massivement lors des opérations d’identification  et d’enrolement des électeurs prévues en décembre prochain ».

Jean Pierre Katenda

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template