« Impact et Compréhesion du leadership féminin », au coeur des échanges de la 3eme édition du Forum Nkelo Bantu 

La troisième édition du forum Nkelo Bantu organisée par la société Sodeico développements en partenariat avec le Conseil international des industries Suédoises s’est clôturée le samedi 08 octobre à Kinshasa.

Ces Assises de trois jours axé autour du thème  « Vers une République Démocratique du Congo hautement performante », a été  un cadre riche en reflexion partage, coaching qui a permis aux participants de réfléchir  sur l’importance d’un capital humain pour le développement de la RDC.

La troisième journée de ce forum, a été dominée par les questions du genre, et l’inclusion des personnes vivant avec handicap. 

« Le Develloppement durable: Quelles sont les règles d’Or d’un Dialogue efficace au sein d’une entreprise qui se veut durable? », tel est le sous thème abordé lors des discussions ainsi que le worshop de la journée de samedi 08 octobre 2022.

Pour Kaveh Hagi, Directeur du programme latin America à NIR, le Dialogue est un outil nécessaire dans une entreprise. 

‹‹ Au rytme de l’évolution du monde, le dialogue est très important et il faudrait voir simplement comment avoir un dialogue de qualité, dans une entreprise. Pour la question du genre,  je dirait c’est comme dans le vote, quand on vote il n’y a pas d’homme, ni de femme, des jeune et vieux, tous ont la même valeur donc, c’est juste une question du respect ›› a-t-il rencherit. 

Il a par la suite donné quelques critères d’un bon Dialogue à savoir : – tout dialogue nécessite  la volonté et la capacité d’écoute; – Nous ne pouvons pas forcer quelqu’un à penser comme nous; -chacun doit être capable d’exprimer ses propres avis. 

Pour le deuxieme panel basé sur la question de l’inclusion sociale pour les personnes vivant avec handicap et autres facteurs discriminatoires en RDC, cette question a permis aux panelistes de relever  quelques défis qui persistent pour les PVH notamment au niveau des infrastructures pour l’approche  handicap , le problème de recrutement des personnes vivant avec handicap, donner la chance aux aveugles à utiliser la machine et enfin faire appliquer les textes legaux des lois qui favorisent l’inclusion des personnes vivants avec handicap.

Autre sujet abordé c’était sur l’impact et la compréhension du leadership féminin.  Ce panel animé par Djo Moupondo, Directeur général de la societé Sodeico, a précisé que le leadership féminin commence par l’éducation à la maison. 

« le leadership  féminin commence par l’éducation à la maison. Les hommes ont échoués, il faut le reconnaitre et donner la place à la femme, et il faut montrer que cette place est naturelle ›› a-t-il martelé. 

Clarisse Falanga, chef de travaux à l’Université de kinshasa , a pour sa part souhaité que les hommes comprennent ce qui est caché derrière le concept leadership féminin. Pour elle, le leadership féminin, est loin d’être une question féministe, mais c’est plutôt une question de responsabilité. C’est un outil qui se base sur l’égalité de chance filles-garcons en vue de battir une société assise sur les normes.

« En tant que femme scientifique, j’encourage les jeunes filles à ne pas se laisser prendre par des differents stéréotypes, car la femme est une force , et seule, la contribution de sa personne pour soi l’aiderait à être meilleure dans la société›› , conclut elle. 

Notons qu’à la fin de la journée Djo Moupondo, principal initiateur de Nkelo Bantu et DG de Sodeico, a remercié les partenaires ainsi que les participants de la 3éme édition de ce forum et a promis d’accompagner le leadership féminin au sein des entreprises congolaises.

Christian Mukaya

Partager via :
Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
Email
Imprimer
Lire aussi :

Laisser un commentaire

Accédez à POURELLE TV

50 Femmes qui inspirent: 4e Edition

Echo des Provinces

Inongo – Province de Maï Ndombe: Une embarcation échoue et cause 9 morts et  115 rescapés

People & Célébrités

Education Template