Dr. Denis Mukwege: On doit mettre fin à la guerre et non se focaliser à soigner les victimes des violences sexuelles

Pour Denis Mukwege, la justice est le rempart qui pourrait servir la RDC à sortir de la guerre et des violences sexuelles.

« L’homme qui répare les femmes » l’a dit lors de la visite du Ministre de la Communication et des Médias Patrick Muyaya ce jeudi 24 Juin 2021 à l’hôpital de Panzi à Bukavu dans le Sud Kivu.

Les deux personnalités ont passé en revue les enjeux du « changement du narratif » sur un Congo qui soigne ses maux, les guérit, qui se relève et qui avance. Et ils ont tous deux prôné la paix en RDC sans laquelle le pays ne sera jamais développé.

‹‹ Si les seigneurs de guerre sont en paix et ne sont pas inquiétés, ils continueront à tuer, à décapiter et à violer sans conséquences, puisque tout simplement, ils veulent s’enrichir, nous n’allons pas nous en sortir. Il est question aujourd’hui que le peuple congolais puisse exiger une justice. Etant donné le nombre de victimes, elle ne pourra être qu’une justice transitionnelle. Il doit y avoir des mécanismes judiciaires et des mécanismes non judiciaires, et nous avions longuement discuté sur cette question ››, a dit le gynécologue.

Pour le Docteur Denis Mukwege il faut que l’on mette fin à la guerre et non se focaliser à soigner les victimes des violences sexuelles dans les conflits où le viol a été largement utilisé comme arme de guerre.

Le prix Nobel de la Paix et le ministre Muyaya ont également abordé la question du rôle que doivent jouer les médias publics de la RDC dans la diffusion de la bonne information, la bonne image du pays et l’accès à tous aux médias.
‹‹ A cette question sur le role des médias, la réponse du ministre est rassurante. Il est d’avis que nous devons avoir un média public capable de diffuser la politique nationale et donner des informations ››, a dit le docteur Mukwege.

Rappelons que c’est en 2018, que le docteur Denis Mukwege surnommé « l’homme qui répare les femmes » avait reçu le prix Nobel de la Paix pour les soins qu’il a donnés pendant plusieurs années, dans sa clinique de Panzi près de Bukavu, à des milliers de femmes victimes de violences sexuelles, un évènement non retransmis sur le média public de la RDC lors du règne du président honoraire de la république Joseph Kabila.

Esther Mpezo Omba

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières