Dépréciation du francs congolais face au dollar : ‹‹ La RDC doit opter pour la consommation du franc congolais uniquement ››, suggère l’économiste Bénédicte Mayamba.

wp-1677944246121

Partager:

Si vous êtes à Kinshasa, vous êtes certainement impactés par l’augmentation des prix des produits et services dans les marchés. Une situation dûe à la dépréciation du francs congolais monnaie de la République Démocratique du Congo, face au dollar américain. Que faire pour stabiliser le taux d’échange en RDC ? À cette question l’économiste congolaise Bénédicte Mayamba suggère que la RDC puisse opter pour la pratique de la consommation de monnaie unique comme en République du Congo. Pour elle cela permettra de redorer l’image de la monnaie congolaise, le franc congolais.

Pour cette économiste et d’autres collègues à elle, l’augmentation des prix des denrées alimentaires dans la ville province de Kinshasa  tels que les poissons chinchards, les poulets surgelés, la farine, des jus gazeux, et autres produits  n’est que la conséquence immédiate de la dépendance de la RDC au monde extérieur :

« Les variations du taux d’échange sont à dues à un haut niveau d’importation des produits de consommation et un faible niveau d’exportation de ces derniers. On ressent cela  en cas de crise mondiale à l’exemple de la pandémie de la covid,  la guerre de la Russie à l’Ukraine  etc. Ces pays auprès de qui nous importons  ne peuvent plus fournir leurs services et produits aux monde extérieur, cela entraîne la rareté des produits mais aussi l’insuffisance liées à la demande. Nous tombons directement dans la déflation pour notre cas et la la perte du pouvoir d’achat. Et pour faire face à ces fléaux la RDC doit opter pour la consommation unique du franc congolais comme monnaie d’échange et de vente de service et des biens. C’est le cas du Congo Brazzaville ››, a-t-elle dit.

Pour Bénédicte Mayamba les habitants de la République Démocratique du Congo doivent également consommer des produits qui proviennent de leur pays et non du monde extérieur. Mais aussi les vendre à l’extérieur pour obtenir des devises. Et ceci peut être facile pour la RDC, selon elle, car le pays est très riche en minerais et en matière première.

Aggée Chuga

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin