Colette Tshomba, Femme de la parole et d’actions : Les femmes de la CBCO renforcées

photo1646511577

Partager:

La journée de Mardi le 1er Mars, comme pour inaugurer ce mois consacrée à la femme, les femmes de la Communauté Baptiste du Congo, CBCO, ont eu la visite de la députée nationale, élue du district de la Funa et rapporteur adjointe de la Chambre basse du Parlement, Colette Tshomba.

Sur invitation du Pasteur responsable de ce district, dans la Communauté CBCO, pour encourager les femmes dans l’entrepreneuriat féminin, Colette Tshomba les a invité  à prendre conscience de leur rôle dans la société, pour l’émergence de la RDC. 

L’élue de la Funa a ajouté, dans son face à face, avec sa base de Bandalungwa que, « le Développement de la femme est capital, car la réussite de cette dernière aidera à résoudre de multiples problèmes qui agacent notre société ».

C’est ainsi que la Rapporteure Adjointe de la Chambre basse du Parlement a exhorté les femmes présentes à « cultiver la patience, la maîtrise de soi et à considérer l’autoprise en charge comme le fer de lance de notre économie ».

C’est dans cette logique, que la surnommée,‘‘Maman Mobateli’’, a profité de l’occasion de ce mois de mars, pour orienter les femmes de sa base : « Le mois de Mars, celui des activités consacrées à la femme, est une occasion pour moi, de partager l’expérience avec vous, pour vous encourager et vous stimuler à plus d’initiatives, pour votre propre épanouissement et celui de vos familles respectives » a-t-elle dit.

Colette Tshomba, Femme de la parole  et d’actions, a remis une enveloppe consistante, sa façon d’accompagner les femmes de sa base de Bandalungwa, dans leurs efforts  pour la mise en place d’un entrepreneuriat féminin, dans le vrai sens du mot et digne de ce nom.

Comme on peut le remarquer, la présence de la députée Colette Tdhomba n’a fait que booster les initiatives des femmes de la Communauté Baptiste du Congo.

Jean Pierre Katenda

Mots clés :

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template