33 décès enregistrés parmi les déplacés de Kwamouth à Bandundu Ville, dont une fillette de 7 ans

IMG-20230428-WA0028

Partager:

La situation ne fait que se détériorer à Kwamouth dans la ville de Bandundu, chef lieu de la province du Kwilu selon Actualité.cd qui informe qu’un 33e décès a été signalé dans le camp des déplacés de Kwamouth. Il s’agit d’une fillette âgée de 7 ans décédée le dimanche 23 Avril 2023 et dont le corps traîne encore à la morgue de l’hôpital général de référence de Bandundu. Selon le directeur de cabinet du ministre provincial des affaires humanitaires, ce décès est dû aux mauvaises conditions de vie de ces déplacés qui ont précédemment fait 32 morts.

Jérémie BIKELE précise par ailleurs qu’à Bandundu-ville, depuis le mois d’août 2022, 16.636 déplacés ont été reçus formant 990 ménages dont 13.021 déplacés vivant dans des familles d’accueil et 2.625 ont rejoint leurs villages d’origine. À Bandundu Ville, il y a actuellement 60 femmes enceintes et 56 enfants non accompagnés toujours parmi les déplacés.

Le directeur de cabinet du ministre provincial des affaires humanitaires annonce en outre, le début de l’identification des déplacés par la Croix-Rouge RDC afin de bénéficier d’aide alimentaire. 

Pendant ce temps, la situation des déplacés de Kwamouth reste dramatique à Kikwit où 59 cas de malnutrition ont été notifiés. Dans la province du Kwango par contre, les enfants déplacés sont atteints de l’épidémie de rougeole. Il y a une semaine, ces cas sont passés d’une dizaine à une vingtaine. 

L’hôpital secondaire de Batshongo qui reçoit ces enfants est en rupture d’intrants pour assurer une prise en charge sanitaire adéquate. 

Pretty Nzazi

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template