Afriland – Lengela Kelasi
Afriland – Sara

Congolité verrouillée : ‹‹ Ce projet de loi est très discriminatoire ››, estime Délicia, congolaise née en Centrafrique

Depuis son dépôt à l’Assemblée Nationale pour examen, le projet de loi sur le verrouillage de certaines fonctions régaliennes aux Congolais nés de père et de mère suscite des réactions.

Certaines personnes sont pour, d’autres sont contre. Et parmi les non partantes, il y en a qui la traite de « loi discriminatoire ». C’est le cas de Delicia, une congolaise née en République Centrafricaine.

‹‹ Nous devons comprendre que tous sommes congolais, que l’on soit né de deux parents Congolais, ou de père ou de mère congolais uniquement. Je pense que cette loi est très discriminatoire car elle vient séparer les congolais et non les unir. Les États-Unis qui sont plus développés que nous, ont eu à la tête du pays un président pas américain à 100%. Et pourquoi pas nous qui avons du mal à se développer. Si cette loi est votée alors, on se créera des ennemis plus en interne qu’en externe ›› a t-elle dit.

D’autres personnes qualifient cette loi « d’injuste », c’est le cas de Christian jeune entrepreneur congolais ayant eu un enfant avec une femme non congolaise :
‹‹ Moi même qui vous parle, j’ai eu un enfant avec une brésilienne, mais d’après ce projet de loi, l’accession à certaines fonctions du pays ne seront pas donné à mon enfant parce qu’il n’est pas né de mère congolaise ? Non ! Je pense que certains députés ne savent plus le but pour lequel ils ont été votés. Au lieu de représenter valablement la Nation, ils veulent la diviser. Cette loi vient pour mettre fin à la cohésion au sein des congolais. D’où, il faut la recaler ››, a t-il dit.

Pour rappel, le projet de loi initié par Noël Tshiani et déposé par le député Nsingi Pululu, ne verrouille pas seulement l’accès à la Présidence de la République mais aussi aux autres fonctions de souveraineté tels que le Sénat, l’Assemblée Nationale, le Haut commandement militaire de l’armée, le Haut Commandement du commissariat de la police, la haute magistrature, les ministères régaliens et d’autre postes tels que l’AG de l’agence Nationale de Renseignements, ainsi que de la Direction Générale des Migrations. Ces différentes fonctions seront réservées, si cette loi est adoptée, exclusivement aux citoyens de la RDC nés de père et de mère Congolais.

Olivier Mukengeshayi

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Interviews

Actu d'Ailleurs

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières