Com Exkluziva

RDC : Des femmes de l’UDPS mécontentes des nouvelles mises en place au sein de leur ligue

De l’électricité dans l’air ce mercredi 8 septembre au siège de l’UDPS, Union pour la Démocratie et le Progrès Social. En effet, des vidéos ont circulé sur les réseaux sociaux montrant des membres de la ligue des femmes du parti présidentiel en colère au siège du parti à Limete. Selon nos sources, cette colère fait suite aux nouvelles mises en place opérées par le président a.i. Jean-Marc Kabund et le secrétaire général Augustin Kabuya.

« Cette révolte a une base. Des femmes, doyennes et membres du parti ont été reléguées à des postes inférieurs, et des postes supérieurs ont été confiés à celles qui ont intégré le parti depuis environ 5 ans seulement. Il y a des femmes qui sont anciennes du parti, pratiquement depuis la création de l’UDPS avec Kibassa Maliba et les autres parlementaires », a dit une femme interrogée sur place.

En effet, lorsque Denise Lupetu (autrefois présidente nationale de la ligue) a été nommée Vice-ministre chargée des Mines au sein du gouvernement Ilunkamba, Christine Mansoni avait été désignée en même temps Présidente a.i. Une chose logique, parce que Christine occupait le second poste, estime cette femme.
Et selon elle, une année plus tard, il a fallu procéder à la confirmation des postes au sein de la ligue. Une liste a été proposée pour confirmer Christine Mansoni en tant que Présidente nationale, Nathalie Alamba Feza autrefois deuxième vice-présidente nationale comme première Vice-présidente, Christine Bianza autrefois secrétaire générale est actuellement deuxième Vice-présidente. Mbelu Antoinette et Mphanzu Sophie venant l’une de la fédération de Lukunga et l’autre des Funa aux postes restants.

Cependant, ajoute une autre femme, « à la suite des nouvelles mises en place qui ont eu lieu au début du mois de septembre, les deux dernières femmes de Lukunga et Finalement ont été nommées l’une au deuxième poste avant Nathalie Alamba Feza et l’autre avant Christine Bianza. C’est cela la cause de ces contestations au siège du parti. Mbelu Antoinette est une sectionnaire, elle vient de la zone de Binza (Lukunga). Et Sophie Mpanzu était présidente fédérale de la Funa» a-t-elle renseigné.

Les femmes membres de l’Udps veulent donc que la présidente fédérale et la sectionnaire soient reléguées aux postes inférieurs pour respecter l’ancienneté au sein du parti.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières