Afriland – Lengela Kelasi
Afriland – Sara

«Nous partageons 98% de notre ADN avec les Bonobos» dixit ASHLEY JUDD, Actrice Américaine

L’Actrice américaine ASHLEY JUDD a des relations lointaines avec la RDC. D’abord en 2009, elle est venue pour la toute première fois en RDC comme Ambassadrice de l’ONG Association de la Santé Publique, ensuite, elle est devenue Ambassadrice en bonne volonté pour L’UNFPA afin de prévenir les morts maternelles, aider les personnes à avoir accès au planning familial, et abolir la violence faite aux femmes dont les violences sexuelles domestiques.

C’est dans ce contexte, d’une personnalité qui connait le pays, qu’elle a  tenu à parler des ‘’Bonobos’’, et du travail que le gouvernement congolais, à travers l’ICCN, Institut Congolais pour la Conservation de la Nature, avec l’appui de ses partenaires, est entrain de faire pour protéger cet espèce. C’était au cours d’une conférence animée à Kinshasa, le 11 janvier 2022.

Pour elle, les Bonobos sont les primates les plus proches des hommes, donc, il est de l’intérêt de chacun de les protéger : « Les bonobos sont nos plus proches cousins avec le Chimpanzé. Cela  signifie pour les bonobos et les Chimpanzés, nous sommes également leur plus proche cousin. Nous avons donc le devoir de les protéger, car ils font partie de notre famille la plus proche. Nous partageons avec eux plus de 98% de notre ADN » dit-elle.

«Ces espèces vivent uniquement en RDC, ceci implique que la RDC prenne soin de ces Bonobos, protège leur habitat afin d’assurer leur survie» relève ASHLEY JUDD.

Elle alerte en même temps sur le grand danger d’extinction de ces Bonobos et le risque qu’ils encourent de disparaitre rapidement, si la question n’est pas analysée, en amont et en aval, pour prendre des mesures idoines de protection.

A la même occasion, partant de sa vie, survivante des violences sexuelles, qu’elle a subi à trois reprises, Ashley JUDD établit le parallélisme entre la vie des bonobos et les humains, et trouve que ces espèces peuvent  inspirer l’homme dans l’organisation sociétale de la vie sans discrimination sexuelle : « Les bonobos vivent dans de petites communautés comme nous, avec quelques mâles, quelques femelles avec leurs enfants. Leurs femelles laissent un écart de 4 à 5 ans entre chaque naissance… En utilisant les bonobos comme notre modèle, notre symbole, nous pouvons rêver d’une société égalitaire, une société libérée des violences sexuelles, une réalité en RDC… ».

A ce jour, plus de 15.000 bonobos vivent à l’état sauvage dans les forêts de la RDC ; une grande partie est dans le Parc National de Salonga.Ces bonobos sont triplement menacés, par la déforestation, le braconnage et la chasse.

Jean Pierre Katenda

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Interviews

Actu d'Ailleurs

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières