Les raisons de la célébration de la Journée mondiale des veuves

La première célébration de la journée mondiale des veuves s’est déroulée en 2005, sous la direction de Paul Loomba, parlementaire britannique, et de la présidente de «The Loomba Basis», Chérie Blair.

En juin 2010, cette structure offre son examen et ses conclusions sur les veuves au secrétaire général des Nations-Unies de l’époque, Ban ki-Moon. Au cours de la même année en décembre, la réunion commune des Nations-Unies a adopté officiellement le 23 juin comme Journée internationale des veuves, après une proposition.

Les raisons qui ont poussé à la création de cette journée sont “humanitaires”. Il a été constaté que des tas de femmes sont laissés pour compte après la mort de leurs maris ou compagnons. Elles ont peu ou pas du tout de chance de survivre par elles-mêmes. Et compte tenu de leur situation socio-économique, il est extrêmement vital de prendre soin d’elles, car non seulement elles sont désavantagées en terme de moyen de survi, mais elles n’ont pas également de droits de succession et de textes légaux qui les protègent.

Selon les informations sur le site officiel de l’ONU, l’on compte 258 millions de veuves dans le monde. Ce qui montre que la célébration de la journée mondiale des veuves vient comme un rappel sévère aux individus aisés de la planète, pour jeter un coup d’œil sur celles qui ont été laissés pour compte par un destin malheureux. Cette journée vise à encourager les personnes de cœur à apporter leur soutien aux veuves, à faire en sorte que les veuves se sentent bien protégées et en sécurité dans leur veuvage.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche Tumile Pomoja

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières