La FPRC exige la libération de la journaliste Justine Lifimbo, tabassée et arrêtée à Isangi

wp-1642838256958

Partager:

La Fédération des Radios de Proximité du Congo, FRPC,est montée au créneau ,ce jeudi 20 janvier 2022, pour condamner l’arrestation avec violences de la Journaliste JUSTINE LIFIMBO, de la Radio Télé Bondeko Isangi, RTBI, dans la Province de la TSHOPO.

Dans un Communiqué officiel, cette Structure des Radios  de Proximité, informe l’opinion tant nationale qu’internationale de l’arrestation  de Madame Justine LIFIMBO : arrêtée et tabassée par des policiers au moment où elle couvrait la manifestation des jeunes d’Isangi contre l’Administrateur de territoire.

Dans sa correspondance, le Secrétaire Exécutif de la FRPC ,Rigobert MALALAKO , déplore le traitement infligé à une professionnelle de la radio qui ne faisait que son travail : «  Le FRPC et ses réseaux provinciaux expriment toute leur solidarité envers notre consœur Justine LIFIMBO et demandent à l’Auditeur Militaire de Kisangani d’ouvrir une action judiciaire contre les auteurs de l’arrestation de la Journaliste » a-t-on écrit.

Sur un ton sévère, le Secrétaire Exécutif de la FRPC, menace de décréter  « une journée sans radio à travers le territoire national », au cas où la situation de Justine LIFIMBO, n’est pas résolue très rapidement.

Les journalistes de la RDC s’indignent de ces arrestations , pendant l’exercice de leur travail. Que les Autorités du pays se saisissent du dossier pour mettre fin, une fois pour toute, à ce unième dérapage policier.

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Solverwp- WordPress Theme and Plugin