Com Exkluziva

Kongo-Central : Une plateforme veut une femme pour remplacer Atou Matubuana

Une plateforme des femmes veut “une femme” à la tête de la province du Kongo Central. Pour cette structure dénommée “Espace Femme”, seule une femme peut tirer cette province ‹‹ du gouffre ››, dans lequel les hommes l’ont plongé.

Pour barrer la route aux hommes qui, selon elle ( plateforme ), ont montré leurs limites par une gestion à la fois opaque et calamiteuse des finances publiques, près d’une centaine de femmes issues de différents mouvements associatifs féminins du Kongo Central réunis en un bloc, ont, au cours d’un forum qu’elles viennent d’organiser à Matadi sur le thème « Leadership féminin face au défi actuel du Kongo Central », décidé de propulser, cette fois-ci, une dame à la tête de cette province.

Il s’agit d’ ‹‹ une femme compétente capable non seulement de relever le défi et de nettoyer ce que les hommes ont fait de cette province, mais aussi et surtout de balayer d’un revers de la main toutes les guerres fratricides qui la ruinent et lesquelles sont délibérément orchestrées par les hommes aux egos surdimensionnés ››, ont-elles souligné.

Cependant, Me Chérine Luzayisu, Présidente provinciale de l’Association des Femmes Juristes du Congo (AFEJUCO/Kongo Central), pense que devant un électorat généralement masculin qui compose l’Assemblée provinciale, une candidature féminine, a moins de chances de s’en sortir.

Faut dire que depuis quelques semaines, le poste laissé vacant par Atou Matubuana Nkuluki, le gouverneur déchu, fait l’objet de convoitise de la part de plusieurs Ne-Kongo qui se sont déjà officiellement exprimés. Il s’agit notamment de Roger Muaka Muaka, Déo Nkusu Kunzi Bikawa, Séraphin Bavuidi Babingi, Yves Kisombe, et de Justine Kasa-Vubu.

Dave Ngonde

Partager via :

Lire aussi

Laisser un commentaire

To Makeupé
Affiche Tumile Pomoja
Félix Tshisekedi : Motomboli ya basi

Interviews

Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières