Kinshasa : La 2ème édition de la conférence de femmes à Femmes a vécu !

Kinshasa : La 2ème édition de la conférence de femmes à Femmes a vécu !

Organisée par l’Asbl Sœur lève-toi, la deuxième édition de la conférence de femmes à femmes s’est déroulée le samedi 21 juillet dans la salle Showbuzz.

Cette rencontre annuelle a pour but de réunir les jeunes filles et les femmes actives, en vue de créer une connexion pour permettre aux jeunes filles d’avoir des modèles pour leurs développement professionnelle.

Cette conférence s’est déroulée à travers plusieurs panel à savoir : le panel sur le développement de la vie professionnelle, panel sur la violence et genre et le panel sur le développement vie personnelle.

Plusieurs femmes ont pris part à ces panels entre autre Gisèle Mudiay, Elphine kakudji, Isabelle Ekambi katalayi, Jeanine mabunda et Faida mwangila. Chacune de ses femmes leaders a raconté son histoire, les difficultés rencontrées avant de donner quelques astuces à ces jeunes filles pour arriver à atteindre leurs objectifs réaliser.

Tour à tour Isabelle Ebambi katalayi, haut cadre à l’office national d’emploi a prodigué les conseils à ces jeunes. ” La base d’une femme c’est l’éducation reçue dès le bas âge et d’avoir un bon cursus, car une femme instruite est une bénédiction ” a-t-elle indiqué.

De son côté Thérèse Olenga kalonda ministre provinciale de l’Éducation, environnement et genre a demandé à ces filles de toujours oser et de tenter partout pour arriver au bout de ses rêves.

L’un de membres de cette Asbl invite les personnes de bonne foi à soutenir cette structure. « Nous avons réellement besoin des partenaires et des personnes volontaires qui peuvent nous appuyer our continuer cette lutte » a déclaré Alexandre Lukamba.

Noter que l’Asbl Sœur lève-toi a été créé en 2014 pour contribuer à l’émergence des jeunes filles congolaises.

Cette structure a 3 programmes de base à savoir : une bourse d’études dénommées « malaba », « les colonies de vacances trimestrielles dans divers centres de récupération et orphelinats » ainsi que « la conférence femmes à femmes ».

Fabrice Masunguna