JM de la liberté de la Presse : ‹‹ Il y’a certes des avancées en RDC, mais des dictats des politiques persistent ›› dixit Esther Mpinda.

IMG-20220504-WA0003

Partager:

La date du 3 mai marque la Journée Mondiale de la liberté de la Presse. Journée instaurée par l’Assemblée Générale des Nations-Unies en décembre 1993  après la tenue d’un séminaire pour le développement d’une presse africaine independante et pluraliste.

À cette occasion, la rédaction du premier média des femmes en RDC Pourelle.info s’est penchée sur la situation de la liberté de la presse et les difficultés que rencontrent les femmes des medias à Kinshasa, capitale de la RDC.

Et pour ce faire, deux femmes journalistes de la chaîne télé CongoBuzz TV, émettant dépuis Kinshasa, ont été interrogées.

Pour Esther Mpinda, il y a des avancées significatives en RDC en ce qui concerne la liberté de la presse : ‹‹ la diversité des médias est une preuve de la liberté d’expression des journalistes. Mais est-ce qu’il y a vraiment liberté quand le journaliste subit encore les dictats de l’homme politique ? Nous devons voir ce qui est fait afin de travailler sur ce qui piétine encore ››, a-t-elle dit.

En ce qui concerne les conditions de travail dans leur média, la journaliste a répondu que tout se passe bien et que même la plupart des agents sont des femmes. ‹‹ Il y a la concurrence oui,  ceci parce que chacune doit faire valoir son savoir faire, mais notre chef Christian Bosembe nous considère tous comme des agents, aucune discrimination  ››, a-t-elle souligné.

Elle a aussi relevé le fait que le numerique fait bouger les lignes, mais elle et ses collègues restent focus sur les règles du traitement de l’information.

La seconde journaliste interrogée s’appelle Deborah Wamba. Pour elle le métier de journaliste en RDC ne fonctionne pas comme il faut : ‹‹ Nous avons en face de nous plusieurs contrainte qui defois vont à l’encontre de nos lignes éditoriales , comment le journaliste serait libre?» s’interroget-elle.

Tout en reconnaissant que les difficultés existent dans ce métier de journaliste, Déborah Wamba indique qu’à «Congo Buzz TV la femme est respectée. Le problème se pose plus sur terrain où nous rencontrons beaucoup des difficultés pour avoir les informations et certains même semblent nous dénigrer ››, a-t-elle raconté.

Célébrée cette année sous le thème “le journalisme sous l’emprise de numérique”, cette journée du 3 mai est une occasion pour les journalistes du Monde d’évaluer leur travail sur tous les plans.

Le dernier classement RSF, Reporters Sans Frontières, de la Liberté  de la presse publié ce mardi 3 mai 2022 classe  la RDC à la 149e place sur les 180 Nations et territoires répertoriés.

Christian Mukaya

Partager:

Articles similaires

1 thought on “JM de la liberté de la Presse : ‹‹ Il y’a certes des avancées en RDC, mais des dictats des politiques persistent ›› dixit Esther Mpinda.

  1. Bon travail, cette journée doit être pour nous une occasion de méditation de manière générale sur ce que nous faisons de notre bon métier qui est « le journalisme »

Laisser un commentaire

Education Template