Incitation à la haine tribale, le FIDEC MITWABA dénonce!

Incitation à la haine tribale, le FIDEC MITWABA dénonce!

Ils se sont mobilisés tous contre des personnes mal intentionnées qui cherchent à diviser la population du territoire de Mitwaba dans la province du Haut-Katanga.

Dans une déclaration faites le jeudi 13 juin 2019, ces jeunes du FIDEC sont montés au creaneau pour dénoncer l’instrumentalisation de la population et les insultes proférées à l’encontre de la députée Immaculee Bagabe Batete.

Voici l’intégralité de la déclaration du FIDEC:

Nous, membres du Fond des indépendants pour la démocratie chrétienne, FIDEC en sigle, dans la province du Haut Katanga parti du regroupement ADRP.

Nous venons par la présente déclaration dénoncer l’instrumentalisation de la population et l’incitation à la haine tribale dont est victime la député provinciale élue Immaculée Bagabe Batete.

Ces personnes mal intentionnées s’adonnent également à menacer les paisibles citoyens précisément nous les membres de FIDEC Mitwaba, en posant des actes de vandalisme en détruisant affiches et autres supports de la députée Immaculée Bagabe et de l’autorité morale de FIDEC son excellence Fifi Masuka.

Nous dénonçons aussi la partialité des journalistes de la radio communautaire de Mitwaba qui s’emploient à faire passer des messages de haine et des insultes à l’endroit de la députée élue Immaculee Bagabe et refusent les droits de réponses aux membres de son parti politique le FIDEC.

Au regard de ce qui précède, nous demandons à nos frères et sœurs de ne pas se laisser manipuler et d’œuvrer pour la paix et l’unité en vue de permettre à tout un chacun d’apporter sa pierre pour le développement de notre territoire.

En outre, laisser la justice faire son travail, car la loi électorale est claire et sans ambiguïté en ce qui concerne l’attribution des sièges. Celle-ci dépend en premier lieu de l’obtention du seuil provinciale opposable à tous candidats qu’il soit indépendant, ou appartenant à un parti ou regroupement politique.

Nous rappelons par ailleurs qu’un candidat député devrait être avant tout: un pacificateur, un rassembleur, crédible et loyale.

C’est ce que nous attendons de nos députés.

Ainsi, nous demandons à tous les services de sécurité de mettre hors d’état de nuire tous ceux qui sont impliqués dans les griefs cités ci-haut en vue de sauvegarder une paix durable à Mitwaba.

Fait à Mitwaba, le 13 juin 2019 signé par Bernadin Kasweshi

Laisser un commentaire