Assemblée Provinciale Kasaï Oriental : Yves Mwamba reconversion ou trahison ?

20220224_202957

Partager:

L’élection des Gouverneurs et Vice Gouverneurs de la Province du Kasaï Oriental, reportée de 30 jours et fixé pour le 06 Mai prochain, suscite des réactions dans la classe politique.

Le candidat plébiscité à Kinshasa pour être à la tête du Gouvernorat du Kasaï Oriental, a soulevé les femmes de cette partie de la province. Cela se justifie par la marche des femmes du Kasaï Oriental  devant la Cathédrale Saint Jean de Bonzola. Avec des pagnes en mains et des ballets à la traditionnelle, une manière pour elles de désavouer ce candidat  investi dans un hôtel luxueux de la ville de Kinshasa, loin de la Province Kasaï Oriental convoitée.

Contre toute attente, sans être considérés par ceux qui ont opéré le choix, oubliant que les ‘‘ grands électeurs ’’ donc les députés provinciaux, le Groupe de 13 députés acquis au changement sont surpris de voir l’un de leurs, en l’occurrence, Yves Mwamba Kadima, ancien Président de l’Assemblée Provinciale, chassé par ses pairs, pour avoir froissé la famille présidentielle et son égoïsme et orgueil très élevés, sans aucun intérêt de la province, surgir à côté du candidat plébiscité à Kinshasa. Pour quel but ? S’interrogent ces élus.

Rappelons que le député Yves Mwamba a été à la base du départ de l’ancien Gouverneur Jean Maweja après l’avoir financièrement sucé  jusqu’à la moelle épinière ; il a été à la base de beaucoup de conflits générés dans cet espace du Kasaï sous son règne.

Rencontré à Kinshasa, ce « Groupe de 13 députés », dit ne pas être concerné par la présence improvisée de Yves Mwamba aux côtés du Candidat plébiscité, Kabeya Matshi Abidi. Une présence, selon ce groupe, qui vise à influencer le vote des  députés provinciaux.

Ces derniers sont restés marqués très négativement par l’ancien président de leur Institution Yves Mwamba, qui a laissé tant de litiges de paie de rémunération des Agents de cette institution provinciale.

Ce «  Groupe de 13 », qui désavoue leur collègue Yves Mwamba pour sa moralité douteuse et ses intentions égoïstes menaçant la cohésion de la province, se dit «  ne pas faire route ensemble avec ce député hybride, dans le choix prochain de gouverneur et vice Gouverneur ».

Pour eux: « Si Yves Mwamba a trahi l’assemblée Provinciale hier, ses collègues députés provinciaux, il n’est pas digne de confiance dans un sujet sensible qu’est  l’avenir de toute une province ».

Ce «  Groupe de 13 des députés provinciaux » veut  que « la volonté du Chef de la État soit respectée et que le souverain primaire soit considéré. Laquelle volonté consiste à avoir un Gouverneur pragmatique, capable de faire le suivi des actions du Chef de l’Etat pour le décollage de cette province. Pas d’instructions à donner pour cette élection des Gouverneurs, les députés doivent faire un choix utile ».

Pour ce groupe, Yves Mwamba, n’est qu’une taupe, derrière le prétendu choisi comme candidat unique de l’UDPS. 

Dans sa mégalomanie, il vise à arracher quelques postes ministériels en province et assouvir ses intérêts égoïstes,  se servir au détriment sa province.

Jean Pierre Katenda

Partager:

Articles similaires

Laisser un commentaire

Education Template