UNFPA : Les chefs des établissements scolaires formés sur le processus d’enregistrement des enfants à l’État civil

UNFPA : Les chefs des établissements scolaires formés sur le processus d’enregistrement des enfants à l’État civil

Cette formation organisée par le Fond des Nations Unies pour la population à l’intention des chefs d’établissements scolaires et les associations des parents des divisions de la Funa et la Lukunga, avait pour but de sensibiliser ces derniers sur la nécessité de la campagne de rattrapage de naissance, mais aussi les
formés sur les outils et supports, notamment les fiches d’enregistrements et dépliant pour la campagne.

Cette campagne a pour mission : d’enregistrer gratuitement à l’État civil les enfants congolais de moins de 15 ans au niveau des écoles primaires et maternelles.

Le chef de mission du projet, Andy a expliqué aux parents, aux directeurs et aux enseignant présents, les motivations de cette campagne qui consiste à appuyer techniquement la réforme du système d’enregistrement des enfants à l’état civil.

Avec l’appui technique du consortium civipol, UNFPA, caritas
Congo, DIGITEC et TRANSTEC, cette campagne va aider le gouvernement congolais à moderniser le système d’État civil, en vue de lui permettre de répondre efficacement aux besoins et aux droits de la population en matière civile et de protection sociale.

Il a par ailleurs invité les participants à s’imprégner des objectifs de cette campagne et de comprendre leurs rôles en vue de contribuer efficacement à la réussite de cette opération.

Pour sa part, l’expert de l’UNFPA Roger Aboubacar a expliqué aux participants la manière dont ils doivent manipuler les outils et supports de cette campagne.

A l’issue d’un jeu des questions réponses, les parents et chefs d’établissements ont soumis aux experts de l’Unfpa leurs difficultés. Leurs préoccupations ont été résolues par des exemples pratiques.

Cette campagne qui débute en ce mois d’avril 2019 s’étendra jusqu’en juin 2020.

La première phase pilote connaitra la participation de 304 écoles de la ville de Kinshasa.

Signalons que la même formation a été donnée aux chefs d’établissements de la division provinciale de la lukunga au niveau de l’Institut bobokoli à binza delvaux dans la commune de Ngaliema.

Les chefs d’établissements des divisions de Mont Amba et de la Tshangu ont bénéficiés de la même formation le samedi 6 avril 2019.

Bénédicte Kamoni

Laisser un commentaire