Parcours : Ce que l’on sait de Tina Salama, la porte parole adjointe du chef de l’état

Parcours : Ce que l’on sait de Tina Salama, la porte parole adjointe du chef de l’état

Elle était jusqu’à sa nomination ce 29 Avril 2019, responsable adjointe des programmes à la Radio Okapi, radio de la mission onusienne en République Démocratique du Congo.

Professionnelle des médias depuis 2003, Tina Salama vient d’être élevé au rang de porte parole adjointe du chef de l’état. Elle va seconder Tharcisse Yamba Yamba un autre ancien journaliste nommé par le président Félix Tshisekedi.

Son cursus académique

Tina Salama est détentrice d’une licence en journalisme, option : politique extérieure de l’Institut Facultaire des sciences de l’information et de la communication, IFASIC, depuis 2012. Son travail de fin d’études porter sur le rôle d’une radio en période des conflits.
C’est depuis 2002 que Tina Salama travaille à la radio onusienne.

Originaire de Bukavu, cette dame qui a connu la guerre a été obligée d’arrêter ses études universitaires en 2ème année de graduat pour se lancer dans le monde du travail. D’abord comme stagiaire à la Radio Okapi/Bukavu avant d’êtretransférée à Kinshasa.

Battante, elle a gravi tous les échelons pour occuper son actuel poste de responsabilité tant convoité.

Une journaliste engagée

Elle s’est engagée très tôt, dans des mouvements associatifs comme le « Groupe Jérémie » pour la résolution des conflits dans la région des grands lacs, egalement dans la sensibilisation
pour la lutte contre les violences sexuelles à l’égard des femmes.

Tina Salama est une femme très active dans les œuvres caritatives, ce qui fait qu’elle est également membre de comité de gestion des plusieurs orphelinats.

Sa carrière professionnelle

Elle est devenue très célèbre grâce  à la qualité des émissions qu’elle produisait  à la radio mais aussi pour avoir présenté pendant plusieurs années le Magazine de la Monusco « ONU Mag » diffusé sur plusieurs chaînes de la place.

Tina Salama a été envoyée par sa hiérarchie au dialogue de la cité de l’OUA en 2016 où elle a eu à gérer plus des 100 médias locaux et internationaux accrédités à ces assises.

Maître de cérémonie des journées officielles des Nations Unies, elle a eu également à organiser des concours Miss, des défilés, des concerts pour la lutte contre le VIH et bien d’autres.

Tina Salama a fait également la ronde de quelques pays étrangers où elle a découvert le fonctionnement d’autres médias. Elle a été à TSR en Suisse, RFI à paris, Radio Vatican en Italie, Onuci Fm en Côte d‘Ivoire, SABC en Afrique du sud etc. Elle participe à plusieurs forum sur les médias et sur la promotion de la paix.

En 2015, le representant special du secretaire general de l’ONU Martin Kobler la nomme ambassadrice des Nations Unies auprès de la jeunesse congolaise.

Elle est aussi auteure du roman « Ma vie pendant la guerre ».

Christian Mayimona

Laisser un commentaire