Nicole Kudiangela «Nous devons partager nos expériences avec les jeunes qui aspirent devenir journalistes, car se lancer dans le vide est souvent dramatique»

Nicole Kudiangela «Nous devons partager nos expériences avec les jeunes qui aspirent devenir journalistes, car se lancer dans le vide est souvent dramatique»

Les jeunes filles doivent apprendre de leur bibliothèques vivantes que sont les aînées dans le métier du journalisme. C’est ce que Nicole Kudiangela journaliste à la Radio Okapi propose aux jeunes filles qui veulent leur emboîter le pas.

«Ces filles doivent travailler dure en se référant aux aînées afin de s’imposer dans l’espace médiatique en République démocratique du Congo », dit elle.

A cet effet, elle estime qu’il faut une communication permanente entre les jeunes qui arrivent dans le métier et ceux qui exercent déjà afin de découvrir les réalités cachées du métier.

Nicole Kudiangela encourage la participation aux ateliers de formation en vue d’élargir le sphère dans le journalisme, car l’université apprend les basiques.

Nicole Kudiangela a remercié par ailleurs les organisateurs notamment la Monusco, l’ONU-Femmes et le PNUD pour ces assises organisé en ce mois de mars dedié à la femme en RDC.

Yvette Ditshima

Laisser un commentaire