Élections des Gouverneurs : Aucune femme dans la Course au Gouvernorat de Kinshasa.

Élections des Gouverneurs : Aucune femme dans la Course au Gouvernorat de Kinshasa.

La Commission électorale nationale indépendante a annoncé l’élection des Gouverneurs et Vice-Gouverneurs des 24 provinces que compte la République Démocratique du Congo sauf la province du Nord-Kivu et le Mai-Ndombe pour le 26 mars prochain.

Le dépôt de candidature pour ces scrutins a débuté depuis le 21 janvier dernier dans les différents bureaux de la CENI disséminés à travers tout le pays.

Dans la ville province de Kinshasa, jusque là, il y a que Adam Bombole, Gecoco Mulumba, Augustin Kabuya et Deo Kasongo qui ont déposés leurs candidatures. Il n’y a aucune femme qui se lancer dans la course.

Nos reporters qui se sont rendus au secrétariat exécutif provinciaux de la Commission électorale nationale indépendante de la Gombe, l’ont constatés.

Et pourtant, les conditions d’éligibilités énoncés dans la loi électorale sont conformes autant pour les hommes et les femmes.

Pourquoi aucune femme n’est intéressée à ce poste?

Se sentent-elles incompétentes? Où sont-elles incapables financièrement ? Ces questions restent sans réponses.

La CENI a fixé la caution à 10.000.000 de francs congolais équivalent à 6200$.

Cette question est même soulevée sur les réseaux sociaux par quelques Kinois. Sur Facebook par exemple, beaucoup se demandent pourquoi les femmes n’ont pas osé postuler pour diriger la Ville?

Certaines femmes politiques approchées par votre média, ont laissé entendre que cette situation a plusieurs raisons.

« Premièrement, il faut d’abord savoir que pour postuler à ce poste, vous devriez être mandaté par votre parti ou regroupement politique », estime Ritha TChieyi.

Pour d’autres femmes politiques, c’est pas l’ambition qui manque mais plutôt les moyens financiers qui posent problème.

La discrimination semble venir des partis politiques où toutes les cartes doivent être jouées.

Aucun de grand partis politique notamment le PPRD, l’UDPS, l’AFDC où le MLC, n’ont pu proposer une femme pour l’élection des Gouverneurs.

Noter que, depuis l’indépendance jusqu’à ce jour, la ville province de Kinshasa n’a eu qu’une seule femme comme Gouverneur en la personne de Nzuzi wa mbombo en 1986.

33 ans après, apparemment, les Kinoises et Kinois n’auront pas pour le moment la chance d’être Gouverné par une femme.
Benedicte Kamoni

Laisser un commentaire