Décès Hamed Bakayoko : Yvette Tabuley, ministre provinciale de la Culture de Kinshasa, lui rend hommage

Suite à la mort du premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko, une délégation congolaise conduite par la ministre provinciale ( Kinshasa ) de la culture et arts, Yvette Tabuley, a fait le déplacement de la Côte d’Ivoire pour assister aux obsèques de l’illustre disparu.

Yvette Tabu Ley, fille de l’ancien musicien Pascal Tabu Ley, a rendu un vibrant hommage au feu Hamed Bakayoko mort le 10 mars dernier à Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne.

Lors de son passage à la Radio Télévision ivoirienne (RTI), la ministre de la culture et arts du gouvernement provincial de Kinshasa, a loué les qualités de celui que les Ivoiriens appelaient affectueusement Hambak et a mis en avant son amour pour la culture africaine, particulièrement congolaise:

‹‹ Hamed Bakayoko était une âme congolaise née en Côte d’Ivoire. Beaucoup ont été surpris d’apprendre qu’Hamed Bakayoko dit HamBak ne soit pas Congolais à sa mort ››, a déclaré Yvette Tabu Ley.

La ministre de la Culture de Kinshasa a, au nom de la délégation officielle souligné que ‹‹ tout ce qui touche la Côte d’Ivoire, touche aussi les congolais, car quoique séparés géographiquement, ces deux peuples se ressemblent ››.

Rappelons que c’est le 10 Mars dernier qu’Hamed Bakayoko a tiré sa révérence à l’âge de 56ans de suite d’un cancer.

Olivier Mukengeshayi

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche #Respecte Moi
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières