Couvre-feu en RDC : Des nombreux abus et violences des policiers signalés

Depuis l’instauration du couvre-feu en RDC le 18 décembre dernier, de nombreux cas d’agressions et abus commis par des policiers ont été signalés dans plusieurs coins de la RDC. Et parmi les victimes, plusieurs femmes qui auraient été agressées et violées lors des contrôles des éléments de la police.

Ce couvre-feu, qui va de 21h à 5h00 du matin, a été instauré dans le but de lutter contre la propagation de la pandémie de la Covid-19. Et la police nationale congolaise a été chargée de le faire appliquer. Mais c’est durant certains contrôles nocturnes que certains éléments incontrôlés de forces de l’ordre profitent pour commettre des abus contre certains compatriotes, notamment des femmes.

Beaucoup d’entr’elles déclarent qu’elles sont contrôlées et touchées de manière irrespectueuses par les forces de l’ordre dans les commissariats où elles passent nuit.

Certaines violences sexuelles sont aussi commises lors des braquages à certains domiciles. Comme par exemple, il y a quelques semaines, 7 femmes à Lubumbashi auraient subit des agressions sexuelles lors d’une incursion des éléments de forces de l’ordre dans leurs domiciles.

‹‹ Ils m’ont demandé de donner l’enfant à mon mari, je l’ai fait. Pensant qu’ils allaient partir, soudain ils m’ont dit d’enlever mes vêtements. J’ai enlevé mes vêtements, car j’avais peur. Pendant que j’enlevais mes vêtements, l’un des policiers a donné son arme à son collègue, il a commencé à me pénétrer sexuellement ››

a raconté l’une des victimes, visage couvert et trémolos dans la voix, sur TV5 Monde.

Les autorités compétentes et particulièrement les responsables de la police nationale congolaise sont appelées à prendre des mesures sérieuses pour mettre un terme à ces abus et punir les auteurs.

Olivier Mukengeshayi

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche #Respecte Moi
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières