Conditions de la femme dans le monde: L’union Inter-parlementaire dresse un tableau sombre

Le ralentissement économique en 2020 a renforcé les inégalités entre les sexes selon un rapport publié cette semaine par l’union interparlementaire, UIP en sigle.

Cette structure l’a dit dans ce document publié à l’occasion de la commémoration de la journée internationale des droits des femmes célébrée ce 08 mars 2021.

Les inégalités entre les sexes qui prévalaient déjà au niveau socio-économique ont été accentué par la pandémie de la covid-19 qui a impacté négativement les activités économiques durant l’année 2020.

‹‹ Des femmes souhaitant faire campagne n’ont pas pu bénéficier des financements requis, et n’ont pas pu mener à bien leurs projets. La violence à l’égard des femmes s’est de plus en plus répandue sur Internet et menace la participation de celles-ci dans les activités de la vie publique ›› peut-on lire dans ce rapport dont la rédaction de POURELLE.INFO a obtenue une copie.

Selon l’UIP, l’adoption de modalités de travail à distance et d’outils technologiques pour les travaux parlementaires pourraient, à terme, avoir des retombées positives sur les femmes au parlement. 

Pour pallier à ces inégalités sexuelles, l’UIP estime que les femmes parlementaires ont tout intérêt à tirer des enseignements mutuels de leurs expériences et à intégrer des réseaux virtuels de femmes à l’échelle internationale pour renforcer leur résilience et leur autonomisation dans le contexte de la pandémie et au-delà.

Il s’observe beaucoup d’inégalités sexuelles dans le monde. Cependant, la Déclaration Universelle des Droits de l’homme, estime que tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination.

Gilbert Ngonga

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche #Respecte Moi
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières