Clôture Mois de la femme : La Fédération de Karaté-do du Congo promeut le leadership féminin

Pour clôturer le mois de mars consacré à la femme , la Fédération de Karaté-do du Congo, Fekaco en sigle, a organisée une rencontre ce mercredi 31 Mars dans l’après-midi avec les femmes karatéka pour promouvoir le leadership féminin au sein de la Fédération de Karaté-do du Congo.

Au cours de cette rencontre, les femmes karatéka ont présenté divers spectacles pour le bonheur du public venu les encourager mais aussi au grand bonheur de son nouveau comité. 

Ayant été invitée par le comité de la Fekaco dans le but de parler aux athlètes de leurs droits et du rôle qu’elles peuvent jouer dans la construction du Leadership féminin, la directrice exécutive de Afia Mama et activiste des droits de la femme, Anny Modi, n’a pas caché sa satisfaction.

Dans son allocution, elle a félicité ces femmes sportives et a vanté leurs prouesses effectuées jusqu’à ce jour.

‹‹ Pour que le leadership féminin devienne de qualité, je pense que le karatéka féminin a un grand rôle à jouer aujourd’hui. Nous devons mettre ensemble nos forces pour cette lutte qui est difficile mais pas impossible. Je ne connaissais pas le karaté avant mais j’ai découvert les bienfaits du karaté dans la vie de tous les jours ››, a t-elle déclaré.

Le président de la FEKACO, Me Eddy Kombo, a remercié les athlètes et promis d’organiser l’année prochaine au mois de mars, un tournoi pour mettre en valeur le karatéka féminin : 

‹‹ Nous allons essayer de faire le nécessaire pour être entendu par l’athlète karatéka dame qui est à l’honneur en ce jour. Et sous ce mandat nous allons redynamiser les activités en associant la femme karatéka dans nos prises de décisions ››, a déclaré le nouveau chef de la FeKaCo.

De leur côté, les athlètes dames n’ont pas cachés leur joie au vu de cette attention portée à leurs égards en cette fin du mois de mars, mois dédié à la femme. Au micro de votre média, Nancy Tshiaba, ceinture noire troisième dan de karaté et médaillée d’argent en kumite dans la catégorie des moins de 60 kg aux Jeux africains de 2007 à Alger, a appelé le nouveau comité à valoriser la femme karatéka et à respecter le quota égal entre les hommes et femmes karatékas.

Olivier Mukengeshayi

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche #Respecte Moi
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières