Bintou Keita fustige les appels à la violence contre les troupes Onusiennes.

La situation est alarmante depuis trois jours au Nord Kivu, la population a donné un ultimatum de 10 jours à la Monusco pour qu’elle puisse quitter le territoire. Il est reproché à la Monusco la passivité face aux tueries des rebelles.

Quant à la représentante du secrétaire général des Nations Unies en RDC, Bintou Keita, reconnaissant les difficultés auxquelles fait face la population de cette coin du pays, elle pense qu’il y a un cadre légal approprié à ces genres des réclamations, « la violence n’a jamais résolu les choses » pense t-elle.
Elle dénonce un tel comportement qu’elle met à la tête de certains notables qui font des appels à la violence et à la haine contre les humanitaires et le personnel Onusien

À noter qu’après les villes de Beni, Lubero et Kasindi, la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 avril a connu le même mouvement a Goma où il se signale plusieurs blessés par balle.

Kevin-Cesar Akalefa

Lire aussi

Laisser un commentaire

Affiche #Respecte Moi
Affiche #Respecte Moi
Affiche COVID Gestes Barrières