50 femmes qui inspirent : Noushka Teixeira la femme au chevet des jeunes filles

50 femmes qui inspirent : Noushka Teixeira la femme au chevet des jeunes filles

Née en République Démocratique du Congo en 1982, Noushka Teixeira a quitté Kinshasa la Capitale à l’âge de 9 ans avec ses parents suite à la guerre qui avait frappé le pays.

En 2004, Elle décide de retourner en République Démocratique du Congo. Du coup, elle est tout de suite frappée par le nombre d’enfants abandonnés dans la rue et leurs mauvaises conditions de vie.

C’est ainsi que Noushka Teixeira décida de créer en 2010, l’association Matumaini et en 2011, elle ouvre le Foyer de l’Enfance Matumaini qui accueille aujourd’hui une trentaine de jeunes filles âgées de 6 à 12 ans, afin d’œuvrer pour la protection des enfants et plus particulièrement des jeunes filles.

Noushka Teixeira a redonné le sourire à ses jeunes filles qui désormais ont des rêves et compte les réaliser, grâce à l’encadrement du Foyer Matumaini.

En 2014, Nouskha Teixeira a reçu un prix lors du Women for Change d’une valeur de 25 000€ dans le cadre de son projet éducatif pour son association.

Ce prix lui a permis de rénover et d’équiper un centre éducatif à Kinshasa et de mettre en place des programmes d’alphabétisation et de formations à destination de 50 jeunes défavorisées, orphelines ou encore victimes de violences sexuelles.

Aujourd’hui, l’association Matumaini compte 3 grands projets qui sont le Foyer de l’enfance qui a une capacité d’accueil de 300 jeunes filles, l’école Matumaini et le centre de formation pour les jeunes filles dont la première rentrée des classes a eu lieu le 15 février 2016.

Rappelons que Matumaini est une association sans but lucratif à vocation humanitaire créée en 2010 à Kinshasa, en République Démocratique du Congo.

Elle a pour mission l’éducation, la défense et la protection de la jeune fille : orphelines, en situation familiale difficile, victimes de violences sexuelles, et sans famille ou pour lesquelles aucune réinsertion familiale n’est possible.

La vision de Matumaini est d’encourager, de promouvoir l’éducation de la jeune fille et l’émancipation de la femme par la scolarisation et les formations.

D’où les femmes qui y apprennent l’alphabétisation conscientisante gratuite c’est à dire lire, écrire et calculer.

De ces femmes alphabétisées est née la coopérative Uzasi en décembre 2016, qui forme les femmes à la fabrication de savons à base de plantes et de fleurs locales.

La visionnaire de Matumaini, Nouskha Teixeira, s’est engagée à travers cette association à remédier au phénomène des enfants de la rue, en particulier les jeunes filles mineures, ainsi qu’à la réduction de la pauvreté et ses effets néfastes et pervers sur l’avenir de la société congolaise.

Christelle Labu.