22 Mars : le monde célèbre la Journée internationale de l’eau

22 Mars : le monde célèbre la Journée internationale de l’eau

« Ne laisser personne de côté », tel est le thème retenu cette année 2019 pour célébrer la journée internationale de l’eau. À l’heure actuelle, des milliards de personnes ne disposent toujours pas d’eau potable dans leurs maisons, les écoles, les fermes, les usines, etc. Mais elles luttent pour survivre et se développer.

Les groupes marginalisés sont les femmes, les enfants, les réfugiés, les peuples autochtones, les personnes handicapées et beaucoup d’autres. Ils sont souvent négligés et font l’objet de discrimination quand ils tentent d’accéder à l’eau potable dont ils ont besoin.

L’eau, un droit fondamental.

En 2010, les Nations Unies ont reconnu que « le droit à l’eau potable et à l’assainissement est un droit de l’homme, essentiel à la pleine jouissance de la vie et à l’exercice de tous les droits de l’homme».

Le droit de l’homme à l’eau signifie que chacun, sans discrimination, a le droit à un approvisionnement suffisant, physiquement accessible et à un coût abordable, d’eau potable de qualité acceptable pour les usages personnels et domestiques. Qu’il s’agisse de boisson, d’assainissement individuel, de lavage de linge, de préparation des aliments ou d’hygiène personnelle et domestique.

D’autres facteurs, tels que la dégradation de l’environnement, le changement climatique, la croissance démographique, les conflits, les déplacements forcés et les flux migratoires, peuvent aussi toucher de manière disproportionnée les groupes marginalisés en raison de leurs répercussions sur les ressources en eau.

Christelle Labu

Laisser un commentaire